Située aux portes de la Bourgogne et du Brionnais, Marcigny est une ville des bords de Loire. L'un des derniers vestiges de son enceinte défensive, la Tour du Moulin, accueille le musée éponyme. Arts décoratifs, Beaux-Arts et histoire locale... les collections du musée, riches et variées, ont permis sa labellisation 'Musée de France' en 2002. 

La Tour du Moulin est un vestige du prieuré des Dames bénédictines (le prieuré date du XIe siècle). Depuis 1913, le musée municipal est consacré à l'archéologie, les arts décoratifs et les beaux-arts.

Vestiges de l'enceinte défensive de Marcigny, la Tour du Moulin aurait été construite à la fin du XVe siècle. D'abord tour de défense et moulin fortifié pour le prieuré, la Tour est devenue grenier, logement puis a été aménagée en musée (1913).

En 1477, la Bourgogne devient française. La Tour du Moulin (1480-1520) est construite en pierres appareillées de calcaire jaune à entroques. Elle apparaît comme un acte d’allégeance à la Couronne, présentant les caractéristiques de l’Art Militaire Français initié par Louis XI : bossages (plus de deux cents), témoignant de la richesse de ses commanditaires, et canonnières à double ébrasement.

La tour mesure 25m de haut. La charpente, d’une hauteur de 14 mètres, témoigne d’une parfaite maîtrise de la part des compagnons. L'épaisseur de la muraille est de 2,80 m à la base et de 1,20 m au sommet. Elle est ornée de boules rondes. H. Robillard avance deux hypothèses : soit elles symboliseraient des mères nourricières soit elles représentent des boulets de pierre que commençait à utiliser l'artillerie à feu.

La charpente est essentiellement faite de bois de châtaignier. Elle date du XVe siècle.

http://www.tour-du-moulin.fr/